Rafael Cadenas

15 mars 2019

Non classé

Les poèmes de Rafael Cadenas sont apparemment très appréciés par les lecteurs de ce blog; aussi en voici un autre, court et limpide.

Combat

 

Je suis face à mon adversaire

Je le regarde, j’estime la distance entre lui et moi, et je saute. Ma main ouverte en sabre le transperce, le découpe, l’abat. Cela n’a pris qu’une seconde. Je vois son vêtement par terre, les taches de sang, la trace de ses chutes ; mais lui n’est nulle part et je me désespère.

 

(Fausses manœuvres)

 dans une traduction de Daniel Bourdon

Rafael Cadenas_por RArmas2004

photo: Ricardo Armas

 

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Le miroir de Lorient |
Les années Plaisirs Equestres |
Palette poétique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Coherence Incongrue
| Carassius
| Jesypoesy