Gerardo Aguilera Silva

11 février 2019

Non classé

Gerardo Aguilera Silva (1907-1976) est un peintre expressionniste, proche du grotesque et chez qui les nus féminins tiennent une grande place. Dans sa jeunesse, il écrivit de la poésie et se passionna pour l’histoire, de là vient son goût pour l’iconographie des grandes figures du Venezuela. Il n’eut pas une formation académique, mais son désir de peindre lui fait composer ses premières œuvres : portraits de la famille, et autoportraits, entre 1926 et 1930. Il fut invité à exposer au Musée des Beaux-Arts. Aguilera Silva utilise des matériaux d’une grande simplicité : cartons, toiles et pigments industriels. Rebelle à toute école, hors de toutes les modes, il fut totalement oubliée, d’autant qu’il n’eut ni élève, ni successeur. Ainsi à la fin de sa vie, il était complètement ignoré. Heureusement, la galerie d’Art National, au lendemain de sa mort, a acquis vingt de ses tableaux, pour le sauver de l’oubli définitif.

Juan Calzadilla le considère comme un des grands artistes du début du Xxéme siècle :

Aguilera a une réflexion sur chaque touche de son pinceau. Il met en évidence un motif, puis l’accentue ; il lutte contre l’espace et invente des volumes, construit des vides et des protubérances et les remplit de chairs opulentes et grotesques, où le nu féminin est un symbole constant de son abandon social et émotionnel, de sa nature malingre et fatiguée par les années. Il essaie de compenser tout cela par la férocité de son orgueil, si ce n’est par les costumes martiaux et les attitudes qu’il donne aux portrait du Libertador, dans lequel il croit se reconnaître.

46

gerardo-aguilera-silva-desnudo-pintores-latinoamericanos-juan-carlos-boveri

gerardo-aguilera-silva-desnudos-pintores-latinoamericanos-juan-carlos-boveri

gerardo-aguilera-silva-dos-mujeres-pintores-latinoamericanos-juan-carlos-boveri

gerardo-aguilera-silva-mujer-con-guitarra-pintores-latinoamericanos-juan-carlos-boveri

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Le miroir de Lorient |
Les années Plaisirs Equestres |
Palette poétique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Coherence Incongrue
| Carassius
| Jesypoesy