Aquiles Nazoa

11 janvier 2019

Non classé

Aquiles Nazoa est un poète, né en 1920 et mort dans un accident de voiture à Caracas en 1976. Il fut aussi essayiste, humoriste, journaliste, proche des idées communistes. Il s’est beaucoup intéressé aux valeurs de la culture populaire du Venezuela.

Mon amour, quand je mourrai…

Mon amour, quand je mourrai ne t’habille pas en veuve,

ne verse pas de pleurs saccadés comme des éternuements,

ne souffre pas de crises de nerf à effrayer les voisins,

et pour éviter ça n’achète même pas d’eau de mélisse.

 

Ne t’assois pas à côté de ma caisse mortuaire

en utilisant tes belles-sœurs comme prie-Dieu ;

et quand quelqu’un te présente ses condoléances

ce n’est pas la peine de l’embrasser sur la bouche !

 

Mais, ma chérie, fais la sourde oreille quand un merlan frit

estime, en me voyant, que je n’ai pas changé.

Et fais en sorte de ne pas entendre, de ne pas comprendre

quand un autre commente en sens contraire.

 

Mon amour, quand je mourrai ne t’habille pas en veuve,

je veux être un mort comme ceux de Neruda

et c’est pourquoi, ma chérie, je ne veux ni deuil ni pleurs :

ça, c’est bon pour les morts du pleurnicheur Julio Flores !

 

Ne te transforme pas, ma chérie, en grande éprouvée

chaque fois qu’on t’annonce qu’arrive une couronne ;

mais ne commets pas non plus l’indiscrétion

de regarder le nom qui est sur la petite carte.

 

Ne hurle pas que tu veux qu’on t’emmène avec moi

et que sans moi tu restes comme deux ronds de flan,

ne te mets pas non plus, avec une voix déchirante,

à divulguer les détails de notre vie privée.

 

Mon amour, quand je mourrai, ne fais pas ce que font toutes ;

ne copies pas leurs styles, ne répète pas leurs modes :

même si mon nom s’éteint dans les ténèbres de l’oubli,

que le monde sache au moins que je fus un mort différent.

AquilesII_zpsc697d49c

https://www.youtube.com/watch?v=-4j96G0BWt0

 

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Le miroir de Lorient |
Les années Plaisirs Equestres |
Palette poétique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Coherence Incongrue
| Carassius
| Jesypoesy