el año de la pera

28 juillet 2018

Non classé

En espagnol, il existe une expression qui a le même sens qu’en français : c’est vieux comme le monde. On dit : el año de la pera, soit l’année de la poire. Il y a plusieurs explications qui ne sont pas plus convaincantes les unes que les autres, mais il semble que cela viendrait de Cervantes. En effet, dans Don Quichotte, il y a un personnage qui s’appelle Perot Rocaguinarda,et dont le sobriquet est « La Pera ». Notons qu’en Espagne, on dit aussi :  el año de la polca. La polka n’a été introduite à Madrid qu’en 1830…

Au Venezuela, il est curieux de constater que la même expression aurait une autre origine. Au début de l’ère électrique, les commutateurs étaient en forme de poire. Et on pense que c’est ce qui a donné cette idée de vieilleries. Il existe d’ailleurs un site où l’on propose tout ce qui a trait à  el año de la pera :

Galería de cosas del año de la pera que solo venezolanos recordarán

camiones-de-la-cerveceria-polar

condorito

leche-entera-en-polvo

los-recoje-locos

plancha-de-metal

Au nord du Pérou, l’on entendait une expression populaire qui a exactement le même sens, mais qui tombe aujourd’hui en désuétude : « El año del Ñangué ». Il s’agirait d’un personnage légendaire qui est arrivé sur les côtes péruviennes au IXème siècle et qui a fondé la culture Chimú, une des plus importantes de la période précolombienne.

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Le miroir de Lorient |
Les années Plaisirs Equestres |
Palette poétique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Coherence Incongrue
| Carassius
| Jesypoesy