Raquel Abend van Dalen

22 juillet 2018

Non classé

Née à Caracas en 1989 de parents écrivains et artistes, Raquel Abend van Dalen eut quelques facilités à se faire éditer à ses débuts. Mais indéniablement, elle apporte un souffle très personnel dans la poésie vénézuélienne, même si comme beaucoup elle fait partie de la génération d’intellectuels qui ne vit plus au Venezuela. Elle travaille à Miami, après avoir fait ses études à New York. Son recueil « Sobre la fabricas » (2014) a été salué par la critique sud-américaine.

J’arrivai à la place town hall où se déroulait la manifestation et il y avait là deux tables rectangulaires reliées avec les restes d’une fête à laquelle je n’avais pas su ou voulu participer, ainsi passent les révolutions, comme d’énormes courants d’air ou d’eau, la vie, quand le corps se tient sans défaite, sans cette « petite mort » franche et multiple à la fois, le lourd vêtement devient même nécessaire pour supporter l’engrenage des événements, les jambes qui trottent au rythme des animaux, là où la terre est sauvage et d’un vert agressif, prodigieuse, parle-moi, jolie femme, parle-moi, pour toi j’ai bâti cet alphabet de l’absolu, laisse aller l’adolescente que tu as nourrie pour qu’elle ne manque de rien et fais-moi face, de femme à femme, là où tout peut arriver, ici nous sommes les convives et nous arrachons la viande de bouche en bouche, suce cette salive crasseuse ce sang frais ce jus d’enfance qui prend forme entre tes seins, dégoulinant entre tes fesses, toute la mémoire des poissons oranges et bleus, les algues qui restent entre les dents, c’est moi qui ai la moelle de tes os, regarde-moi, regarde comme je te traîne avec moi, en une séquestration mortelle.

De La corte de los milagros ]

1903g

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Le miroir de Lorient |
Les années Plaisirs Equestres |
Palette poétique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Coherence Incongrue
| Carassius
| Jesypoesy